En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > Sciences humaines > Philosophie > Approche de l'esthétique de la violence
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Approche de l'esthétique de la violence

Geneviève Clancy

Coédition NENA/Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
11,99

Ajouter au panier
... La violence n'est pas la brutalité, ni l'horreur, elle n'est pas considérée ici comme un concept, mais comme le sujet d'une nomination poétique; le poétique étant le tissu privilégié de l'expérience de la violence en ce qu'elle opère la fusion de la sublimité de l'humain et de l'humilité intégrale de la soif de vivre.... L'Esthétique de la violence est-elle une célébration de la violence? Pour G. Clancy « si le verbe s'intègre à l'action on ne peut pour autant pas confondre écrire et agir. Socrate ne célèbre pas la violence il la pratique en affrontant la cité. » Gilles Deleuze a écrit de cette thèse : « c'est la recherche d'une violence qui ne se réduit pas à celle qu'on peut représenter ou figurer, non pas l'horreur mais le cri. Elle témoigne à travers ses qualités poétiques profondes d'un jeu de notions originales et riches qui apportent beaucoup à la réflexion esthétique ». Selon G. Clancy la violence dont elle parle est amour et puissance de la vie, et la poésie est une mystique de la vie.

Ceux qui ont été intéressés par Approche de l'esthétique de la violence ont aussi consulté :