En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Entete

Accueil > Histoire > Histoire de l’Europe > Aux origines du nationalisme albanais
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Aux origines du nationalisme albanais

Nathalie Clayer

Karthala
Format: PDF sans DRM

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
21,99

Ajouter au panier
La « question albanaise » et le statut du Kosovo restent d’une brûlante actualité. En outre les rapports entre l’islam et l’Europe sont en débat, et la Turquie, héritière de l’Empire ottoman, frappe à la porte de cette dernière. Dans ce contexte, il est utile de revenir sur la formation de la nation albanaise, la seule nation majoritairement musulmane qui se soit pourvue d’un État sur le Vieux Continent lors de la première vague de création des États-nations, dans la deuxième moitié du « long XIXe siècle ».

L’idée albanaise a lentement émergé à partir du début du XIXe siècle. De pertes territoriales en pertes territoriales, le sort des musulmans dans les possessions européennes de l’Empire ottoman est devenu l’enjeu principal de cette genèse.

L’affirmation d’une identité albanaise, au sens moderne du terme, s’est développée dans ces circonstances, mais aussi en lien avec les transformations de la société provinciale ottomane. En étroite symbiose avec les autres projets nationaux de la région, l’« albanisme » est devenu une ressource politique majeure dans les rapports de pouvoir au sein de l’Empire et dans la confrontation entre ce dernier et les États-nations qui en étaient nés. Il a donné lieu à une multiplicité des constructions de l’albanité qui continuent de configurer une partie des Balkans.

Cet ouvrage fondamental enrichit notre compréhension des conflits contemporains. Il apporte également un éclairage neuf sur l’émergence des idées nationales dans les dernières décennies de l’Empire ottoman. En s’émancipant des anachronismes et des interprétations idéologiques du passé, il joint sa voix à celle des chercheurs turcs, balkaniques, arméniens, arabes ou israéliens qui s’efforcent de « sauver l’histoire de la nation » en faisant preuve d’un grand courage intellectuel et politique. Sa lecture s’impose en ces temps de passions identitaires.

Ceux qui ont été intéressés par Aux origines du nationalisme albanais ont aussi consulté :